Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mon appel au dialogue avec la Russie

Image_discours.jpgDans mon discours d’ouverture de la session de l’APCE j'ai notamment appelé au dialogue avec les collègues et amis russes. J’espère que nous allons bientôt avoir une autre occasion d’organiser un échange de vues avec M. Narychkine, Président de la Douma d’Etat de la Fédération de Russie, qui a malheureusement annulé sa venue à Strasbourg durant cette partie de session. Les tensions autour du rapport sur le respect par la Fédération de Russie de ses obligations et engagements – premier rapport depuis 7 ans - le mettaient mal à l’aise car elles n’avaient aucune raison d’être. Nos débats sont organisés selon les principes de dialogue et de respect mutuel, sur un pied d’égalité et sans doubles standards. Le débat sur le rapport du monitoring nous permet de dresser le bilan politique de la participation de la Russie aux travaux du Conseil de l’Europe, tout en identifiant, ensemble, des mesures concrètes pour renforcer notre coopération davantage, entre autres, sur des dossiers qui provoquent encore débat.

Tout en saluant la tenue d’un débat d’actualité sur l’affaire Safarov, j'ai souligné que la glorification du crime odieux commis par M. Safarov était inacceptable et que je regrettais profondément qu’un instrument juridique du Conseil de l’Europe, développé dans des fins très humanistes, ait été utilisé pour gracier un criminel. Ce discours a également été l'occasion de mettre en garde contre la montée de l’intolérance et la propagation des idées extrêmes et extrémistes qui représentent un vrai danger pour la démocratie. L’embrasement du monde musulman à la suite de la diffusion récente d’un film islamophobe sur internet, dont l’assassinat de l’Ambassadeur des Etats-Unis en Lybie est la pire des manifestations, nous montre clairement l’effet que ces actes inconsidérés et provocateurs peuvent avoir. Ces événements mettent en exergue l’importance du vivre ensemble - un domaine où notre Organisation a développé une expertise solide.

Enfin, j'ai fait part de mon inquiétude face aux événements qui ont suivi le Printemps Arabe . Aujourd’hui, alors que les nouvelles autorités dans ces pays, établies après des élections que nous avons jugées globalement libres et démocratiques, tentent de mettre en place d’importantes réformes, nous avons toujours des interrogations sur le respect des valeurs et des standards que nous défendons, notamment, dans le domaine de l’égalité entre les femmes et les hommes, de la place de la religion dans l’Etat, du respect des droits et des libertés fondamentales de tous, sans discrimination.

Je vous invite à écouter, en cliquant ici, l'intégralité de mon discours.

Jean-Claude Mignon

Auteur: Jean-Claude Mignon

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Alep.jpg

APCE : Alep au centre des débats

Nommé rapporteur sur la situation à Alep dans le cadre de mes fonctions auprès de l’Assemblée...

Lire la suite

Commission_Permanente_Nicosie.jpg

APCE : La Commission Permanente s’ouvrira à Chypre sur la situation à Alep

Le 25 novembre prochain, la Commission Permanente de l’APCE se réunira à Nicosie dans le cadre de...

Lire la suite