Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Transnistrie : l’APCE comme plateforme pour le dialogue

41335_27b.jpgLors de ma visite de travail en République de Moldova, en tant que Président de l'Assemblée Parlementaire du Conseil de l'Europe, du 17 au 20 décembre j'ai proposé que l’Assemblée parlementaire soit une plateforme pour relancer le dialogue entre les représentants du Parlement moldave et du Soviet Suprême transnistrien. Les rencontres à Chisinau m'ont démontré le réalisme et la bonne foi du gouvernement et du parlement dans leur approche de la résolution du conflit transnistrien, qui pourrait même montrer la voie pour solutionner ce genre de conflits à l’avenir. Je me réjouis également de l'accueil généralement positif de cette initiative à Tiraspol et j'espère que le Soviet Suprême va rapidement prendre la décision de s'engager fermement dans ce dialogue.

J'ai encouragé les parties au pouvoir et l’opposition à travailler ensemble pour assurer l’irréversibilité des réformes engagées, notamment pour la mise en œuvre du Plan d’action et la révision de la Constitution, y compris l’article 78 de la Constitution afin d’éviter une nouvelle impasse politique autour de l’élection du Président. J'ai également appelé au respect de l’indépendance de la justice en ce qui concerne les dossiers sensibles qui divisent l’Alliance au pouvoir et l’opposition, tels que la fermeture de la chaîne de télévision NIT TV par le Conseil de la radiodiffusion et l’impact de la loi sur l’interdiction des symboles totalitaires. Enfin j'ai appelé à des progrès dans des domaines prioritaires tels que la lutte contre la corruption, la réforme du Bureau du Procureur et de la police, l’indépendance de la magistrature ou encore la ratification de la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires.

Même si une future adhésion à l’Union européenne demeure une motivation très forte, le Conseil de l’Europe restera, dans un avenir proche, le cadre institutionnel approprié susceptible de faire avancer les réformes. Ces progrès profiteraient d’abord au peuple de la République de Moldova tout en étant le meilleur moyen d’accélérer le processus d’intégration à l’UE. Au cours de ma visite j'ai rencontré le Président du Parlement, les représentants des factions parlementaires de l’Alliance pour l’intégration Européenne, les représentants de l’opposition ainsi que le Président de la République, le Premier ministre et les Vice-premier ministre, ministre des affaires Etrangères et de l’intégration Européenne et Vice-premier ministre chargé de la Réintégration.

Jean-Claude Mignon

Auteur: Jean-Claude Mignon

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Alep.jpg

APCE : Alep au centre des débats

Nommé rapporteur sur la situation à Alep dans le cadre de mes fonctions auprès de l’Assemblée...

Lire la suite

Commission_Permanente_Nicosie.jpg

APCE : La Commission Permanente s’ouvrira à Chypre sur la situation à Alep

Le 25 novembre prochain, la Commission Permanente de l’APCE se réunira à Nicosie dans le cadre de...

Lire la suite