Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Migrations, réfugiés et personnes déplacées

Deplacement_Athenes_camps.jpegEn tant que Président de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE), je me suis joint à une sous-commission de l’APCE effectuant une visite en Grèce pour appeler à une plus grande solidarité européenne pour aider les pays du sud de l’Europe à faire face à l’entrée d’un grand nombre de migrants irréguliers et de demandeurs d’asile sur leur territoire. Nous avons ainsi proposé la tenue d’un débat d’urgence sur cette question lors de la session d’hiver de l’Assemblée, qui aura lieu à Strasbourg la semaine prochaine, afin de sensibiliser les Etats membres du Conseil de l’Europe par l’intermédiaire de leurs délégations parlementaires à l’APCE.

J'achevais ma visite officielle de deux jours en Grèce, au cours de laquelle je me suis joint, pour des réunions tenues à Athènes, à une visite parallèle de la sous-commission ad hoc de l’Assemblée sur l’arrivée massive de migrants en situation irrégulière, de demandeurs d’asile et de réfugiés sur les rivages du sud de l’Europe. La sous-commission s’est aussi rendue dans la région grecque d’Evros, à la frontière avec la Turquie. La Grèce est confrontée à un problème d’immigration irrégulière d’une ampleur considérable, alors qu’elle doit faire face à une crise économique sans précédent. Elle ne peut cependant pas faire face seule à toute la misère du monde. Seule une solidarité européenne renforcée, qu’elle soit d’ordre financier ou qu’elle consiste à accueillir des réfugiés et des demandeurs d’asile, serait de nature à contribuer à résoudre le problème. Une politique commune de migrations est plus essentielle encore lorsqu’une région fait face à une grande instabilité.

Il ne s’agit pas d’un problème grec, mais avant tout d’un problème européen. L’Europe tout entière a la responsabilité d’éviter que la situation dans la Méditerranée, déjà difficile aujourd’hui, ne devienne une véritable catastrophe humanitaire. Tineke Strik (Pays-Bas, SOC), Présidente de la sous-commission, s’est exprimée dans le même sens que moi : « Aucun autre pays ne pourrait à lui seul faire face à une telle crise humanitaire, compte tenu du contexte économique et social actuel et de la porosité des frontières du pays. Puisque la plupart des migrants irréguliers veulent se rendre dans d’autres pays européens, les Etats membres doivent trouver très rapidement des solutions qui aillent au-delà d’une simple assistance financière et technique et faire preuve d’une bien plus grande solidarité. »

Nous nous sommes, la sous-commission et moi-même, vivement félicités de la détermination des autorités grecques à résoudre, le plus tôt possible, l’arriéré considérable de 50 000 demandes d’asile et à fermer trois centres de rétention jugés non conformes aux normes applicables à de tels centres, parmi lesquels, courant 2013, le centre situé dans le commissariat de police de Petrou Ralli, à Athènes. De la même façon, les indications des autorités grecques selon lesquelles à compter du printemps 2013 les femmes et les enfants ne seraient plus détenus vont dans le bon sens. Cette mesure doit être pleinement appliquée le plus rapidement possible.

Mes rencontres avec le Président de la République, le Président du parlement, le Premier ministre, le Ministre des Affaires étrangères, le ministre du l’Ordre public et de la Protection des citoyens, et des membres de la délégation grecque auprès de l’APCE ont été particulièrement enrichissantes et ont permis d'acter un certain nombre de mesures à prendre dans les mois et années à venir.

Jean-Claude Mignon

Auteur: Jean-Claude Mignon

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Alep.jpg

APCE : Alep au centre des débats

Nommé rapporteur sur la situation à Alep dans le cadre de mes fonctions auprès de l’Assemblée...

Lire la suite

Commission_Permanente_Nicosie.jpg

APCE : La Commission Permanente s’ouvrira à Chypre sur la situation à Alep

Le 25 novembre prochain, la Commission Permanente de l’APCE se réunira à Nicosie dans le cadre de...

Lire la suite