Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Renforcement de la coopération entre l’Azerbaïdjan et le Conseil de l’Europe

JCM_APCE.jpgEn visite officielle à Bakou (Azerbaïdjan) du 25 au 28 mai, j'ai tenu à appeler, en tant que Président de l'Assemblée Parlementaire du Conseil de l'Europe, au renforcement de la coopération entre l’Azerbaïdjan et le Conseil de l’Europe, en vue de la préparation de la prochaine présidence azerbaïdjanaise du Comité des ministres, qui commencera en mai 2014.

Depuis son indépendance et son adhésion au Conseil de l’Europe, l’Azerbaïdjan a connu d’importantes transformations sur la voie de la construction d’une société prospère, basée sur les valeurs européennes et orientée vers un partenariat européen et transatlantique.

J'ai d'ailleurs salué les progrès accomplis par l'Azerbaïdjan dans la mise en œuvre des engagements et des obligations pris au moment de l’adhésion, avec la signature et la ratification de la quasi totalité des conventions du Conseil de l’Europe auxquelles il s’était engagé à adhérer. De plus, je note les avancées en matière de réforme du judicaire et de lutte contre la corruption.

Toutefois, d’importantes réformes sont encore inachevées et j’ai appelé les autorités à mettre en œuvre pleinement les recommandations de l’APCE, contenues dans la Résolution 1917 adoptée en 2013, sur le suivi des engagements et des obligations. Le plein respect des libertés fondamentales d’expression, de réunion et d’association notamment est essentiel.

Dans ce contexte, j'ai également invité les autorités à rendre la coopération avec la Commission de Venise plus efficace, en sollicitant ses avis au tout début du processus législatif et en tenant pleinement compte de ses recommandations. Par ailleurs, l’élection présidentielle qui se tiendra cette année sera un test important pour les institutions démocratiques du pays qui s'est engagé sur la voie du respect des standards européens dans le domaine électoral. C'est la condition indispensable afin que cette élection puisse se tenir dans un environnement pluraliste et avec un débat politique libre et ouvert.

Sur la question des prisonniers politiques présumés, j'ai rappelé la position de principe de l’Assemblée, qui condamne la justice sélective et les poursuites judiciaires fondées sur des motifs politiques dans tous les pays. Enfin j'ai rappelé l’attachement de l’APCE à l’intégrité territoriale de l’Azerbaïdjan et son souhait de voir avancer les négociations sur la recherche d’une solution au conflit du Haut-Karabakh dans le cadre du Groupe de Minsk.

L’Arménie et l’Azerbaïdjan se sont engagés à trouver une solution pacifique à ce conflit en adhérant au Conseil de l’Europe. Notre Assemblée, par la diplomatie parlementaire, est prête à faire tout ce qui est en sa compétence pour faciliter le dialogue et l’établissement d’un climat de confiance entre les deux délégations.

Jean-Claude Mignon

Auteur: Jean-Claude Mignon

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Alep.jpg

APCE : Alep au centre des débats

Nommé rapporteur sur la situation à Alep dans le cadre de mes fonctions auprès de l’Assemblée...

Lire la suite

Commission_Permanente_Nicosie.jpg

APCE : La Commission Permanente s’ouvrira à Chypre sur la situation à Alep

Le 25 novembre prochain, la Commission Permanente de l’APCE se réunira à Nicosie dans le cadre de...

Lire la suite