Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Intervention auprès de la Ministre de l'Education nationale

Madame la Ministre,

Je me permets d’attirer votre bienveillante attention sur la nouvelle carte des établissements scolaires seine-et-marnais appartenant au Réseau Education Prioritaire (ex-ZEP).

Le groupe scolaire François de Tessan (élémentaire F. de Tessan et maternelle J. George) à Dammarie-lès-Lys ne bénéficiera plus de ce dispositif.

Cette décision, prise sans concertation, suscite, tout légitimement, inquiétudes et incompréhension de la part de l'ensemble des acteurs concernés, à savoir les enseignants, les parents d’élèves et les élus de Dammarie-Lès-Lys.

Dammarie-lès-Lys est une ville que je connais parfaitement bien pour avoir assumé la fonction de maire pendant 31 ans. Les actions conjointes des professionnels et des élus, ont, maintes fois, été saluées par vos services.

Aujourd'hui, la ville est impliquée dans plusieurs dispositifs d’Etat qui reconnaissent de facto qu’une partie des habitants est en situation de précarité, tant sur le plan économique que sociale. Dans ce cadre, la ville bénéficie de moyens supplémentaires afin de développer des actions permettant de lutter contre l’échec scolaire, ce qui représente à mes yeux, un enjeu majeur. Le groupe scolaire François de Tessan était concerné par ces actions.

Le groupe François de Tessan a été classé en ZEP depuis l’origine de ce dispositif, au vu des difficultés sociales, culturelles et économiques de la population de ce quartier de la Justice. La difficulté scolaire y a toujours été importante et si les choses se sont quelque peu améliorées, les résultats aux évaluations diverses montrent qu’ils demeurent inférieurs à ceux des écoles non labellisées REP, tant sur le plan de la circonscription de Dammarie-Lès-Lys qu’au plan départemental ou national.

Retirer aujourd’hui ces moyens aux écoles du groupe scolaire François de Tessan reviendrait à effacer plus de 20 ans d’un travail accompli par l’ensemble de la communauté éducative dont il faut saluer l’investissement au quotidien. La sortie du REP pour les écoles élémentaire et maternelle, c’est, entre autre, le retour à 30 élèves par classe, la fin des interventions RASED et la fin de l’accès aux dispositifs d’aides aux élèves et aux familles qui ont beaucoup de difficultés. A titre d’exemple, le groupe scolaire François de Tessan accueillent 4 enfants allophones en petite section de maternelle, 10 élèves qui ont été primo-arrivants en élémentaire, 25 dossiers MDPH et 10 auxiliaires de vie scolaire.

Aussi, je vous serais reconnaissant de bien vouloir faire examiner tout particulièrement la situation de ce groupe scolaire par vos services afin de revoir son appartenance au Réseau Education Prioritaire, car cette décision déstabilise les projets en cours et remet en cause les conditions de travail du personnel qui avanceront leur départ car ces derniers sont contraints d’utiliser leurs points de bonification avant 2017.

Restant mobilisé sur ce sujet, je vous prie de croire, Madame la Ministre, en l’expression de mes sentiments les plus respectueux.

Jean-Claude Mignon

Jean-Claude Mignon

Auteur: Jean-Claude Mignon

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Reforme_du_college.jpg

La réforme du collège ou comment le gouvernement va sacrifier l’apprentissage de l’allemand au collège

La Ministre de l’Education nationale vient d’annoncer pour la rentrée 2016 une réforme du collège...

Lire la suite